LE THEME DU TRAVAIL DANS LA LITTERATURE

Par Romain Lancrey-Javal, agrégé de Lettres, auteur du livre "Le thème du travail dans la littérature" (B. Lacoste)

"Le travail, c'est étymologiquement trepalium, l'instrument de supplice à trois branches. Se mettre au travail, c'est infliger une activité qui n'obéit pas au principe de plaisir. Il y a donc de vieilles malédictions qui pèsent sur le travail ! Le travail est effort, souffrance : c 'est le sens classique du mot travail. Puis il a évolué plutôt positivement... Il est devenu activité de transformation de la nature, de relations, jusqu'à devenir une activité nécessaire...Le travail est ainsi réhabilité depuis des siècles : il est utile, beau, grand de travailler. Les grands noms de notre littérature chantent les mérites du travail, de Voltaire à Hugo... Le travail se définit non seulement comme une obligation, mais aussi comme un droit. Les plus grands textes nous disent, en montrant tantôt sa douleur, tantôt sa grandeur, ce que peut signifier cette activité. Avec eux, remettons-nous donc "au travail"..."

livre-romain-195x300